twittre facebookrss Français Arabe

Réseau aéroportuaire

L'aéroport Marrakech ménara, 2ème plate forme aéroportuaire et 1ère destination charter du royaume, avec 3,2 millions de passagers en 2008, soit 24% du trafic passager et 20% du trafic avion au niveau national. Près de 22 compagnies aériennes internationales effectuent des vols quotidiens assurant une fluidité et une desserte optimales. L'aéroport Marrakech Ménara est certifié ISO 9001 version 2000 pour la qualité de ses prestations et pour son engagement dans un processus d'amélioration continue au service de ses passagers.

Situé à 3 Km du centre de la ville de Marrakech, l'accessibilité de l'aéroport est assurée aussi bien par des bus navette (desserte toutes les heures de 6h à 23h), que par des petits et grands taxis.

Réseau ferroviaire

Plusieurs liaisons quotidiennes avec les principales villes marocaines et des lignes express vers Casablanca, Rabat, Tanger et Fès, sont assurées à travers un réseau ferroviaire composé de 181 km de lignes doubles. La gare de Marrakech compte parmi les principales gares ferroviaires marocaines avec un trafic de plus de 3 millions de voyageurs par an.

La nouvelle gare de Marrakech, d’un investissement de 120 millions de Dirhams, se caractérise par une architecture avant-gardiste qui allie tradition et modernité tout en offrant à ses visiteurs un espace convivial, fonctionnel et attractif.

Enfin, un projet de grande envergure qui permettra de relier Marrakech à Casablanca en une heure 20 minutes : le projet du Train à grande vitesse marocain. Ce projet aura des retombées positives sur le développement des échanges économiques et sur la mobilité interne. Dans ce cadre, l’ONCF a prévu la construction d’un réseau de 1 500 km devant relier à l’horizon 2030, d’une part, Tanger à Agadir via Rabat, Casablanca, Marrakech et Essaouira en moins de 4 heures et d’autre part, Casablanca à Oujda via Meknès, Fès en moins de 3 heures.

 Réseau routier

Infrastructures sportives

Érigé sur une superficie totale de 58 ha, le stade a une capacité globale de 45 240 places dont 36 300 couvertes, 200 places pour la tribune royale, 600 pour la tribune d'honneur, 1 130 pour les médias, 700 pour les handicapés et 42 610 places destinées au public.

En plus du stade principal, il y a également un stade annexe doté d’une aire d’athlétisme de 6 couloirs. Sa capacité totale est de 5 000 places.

Par ailleurs le stade dispose également d'une salle médias (de 1 000 m2), d'un centre de premiers soins, une infirmerie et d'un parking d'une capacité de 7 500 places.

Une enveloppe budgétaire d'un milliard de MAD (environ 90 millions d'euros) a été affectée pour la construction du stade. Répondant aux normes internationales les plus sévères en matière de football ou d'athlétisme, le stade de Marrakech est en mesure d'accueillir des compétitions nationales et internationales de très haut niveau

Le stade se trouve à onze kilomètres au nord de Marrakech. Il est desservi par l'aéroport international Marrakech - Menara, à quatorze kilomètres, et la gare ferroviaire de la ville.

L'accès au terrain est assuré par seize portes et une entrée d'honneur.

Station d'épuration des eaux usées de Marrakech

 

Ce projet s'insère dans le grand programme de traitement et de réutilisation des eaux usées lancé en 2006 par la Régie autonome de distribution d'eau et d'électricité de Marrakech (RADEEMA), destiné à accompagner l'essor urbanistique et touristique de la région et d'impulser la politique nationale de sauvegarde de l'environnement et de préservation des ressources hydriques.

 

 

 

 Réalisée sur une superficie globale de 17 ha, la nouvelle station se propose :

  • la promotion du biogaz,
  • la protection des ressources en eau contre la pollution,
  •  la mobilisation de 33 millions m3 annuellement en tant que ressources alternatives pour l'irrigation,
  • l'amélioration de la qualité de l'air à travers la contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre

 

A partir de ce constat et des enjeux qui en découlent eu égard aux spécificités de la région de Marrakech-Safi, la réutilisation des eaux traitées est devenue un besoin pressant. D'où est née l'idée de pousser le traitement des eaux jusqu'au niveau secondaire et tertiaire afin de pouvoir les réutiliser.

la station d'épuration des eaux usées de Marrakech dispose d'un système de cogénération d'énergie électrique à partir de biogaz produit par les digesteurs méthaniques, qui est de l'ordre de 30 mille Kwh/jour, couvrant ainsi quelque 50 pc des besoins en énergie électrique de la station à terme de sa réalisation.

Ce projet comprend cinq stations de pompage d'une puissance variant entre 400 et 1.250 Kw, un réseau de conduites d'une longueur de 80 km, et une pollution à traiter pour une population estimée à 1.300.000 âmes.

C'est dire que cette station d'épuration et de réutilisation des eaux usées est conçue conformément aux normes internationales, telles que dictées par l'Organisation mondiale de la santé, tout en contribuant à l'irrigation des espaces verts de Marrakech et à la recharge de la nappe phréatique, ont-ils expliqué.  

Opérationnelle depuis 2008, la première tranche de cette station visait le traitement de la quasi-totalité des eaux usées de la ville de Marrakech évaluées à 90.720 m3/jour au stade primaire et ce, par une succession d'étapes de traitement suivantes : dégrillage grossier à 100 mm, dégrillage fin à 10 mm, dessablage et déshuilage et décantation primaire physique et gravitaire.    

Grâce à ce projet, la Radeema se positionne en acteur principal au service du développement durable et du traitement des problématiques locales et nationales ayant trait à la gestion intégrée des ressources en eau et à l'amélioration de la qualité de l'environnement.

Positionnement idarati

reclamation

Réclamations

reclamation